Communauté de Paroisses Saint-Jean-Bosco

 

 « Venez, saints de Dieu, accourez, anges du Seigneur, prenez son âme et présentez-la devant la face du très-haut.

Que le Christ qui t'a appelé te reçoive, et que les anges te conduisent dans le sein d'Abraham.

Donne-lui, Seigneur, le repos éternel, et que la lumière perpétuelle l'illumine. » Prière du Subvenite

 

 

Perdre un être cher est une épreuve difficile. L’Eglise est là pour vous aider, vous entourer de sa prière et témoigner de son Espérance dans le Christ. La vie avec Dieu est possible au-delà de la mort. Parce que Dieu nous aime, il nous donne la vie éternelle.

 

Pour préparer la célébration :

Pour fixer l’heure des obsèques religieuses, les familles sont priées de contacter d’abord le service de pompes funèbres de leur choix.

Sitôt qu’un service de pompes funèbres a signalé des obsèques à la paroisse, un prêtre ou une personne bénévole de la paroisse prend contact avec un proche du défunt, afin de fixer un rendez-vous personnel à la convenance des uns et des autres.

Au cours de ce rendez-vous, nous vous proposons de prier auprès du défunt, écoute et conseils pour comprendre le rituel des obsèques chrétiennes, de préparer la célébration.

Les obsèques sont toujours présidées par un prêtre ou un diacre.

A la demande de la famille, le prêtre ou le diacre peut accompagner la célébration des obsèques jusqu’à l’inhumation au cimetière.

Parce qu’il est important de célébrer la messe à l’intention des défunts, une messe est toujours célébrée. La célébration de cette messe est à déterminer lors de la préparation de la cérémonie. Soit à l’occasion de la liturgie des obsèques, soit plus tard lors d’une messe paroissiale.

Il est également un devoir de charité que de faire célébrer la messe à l’intention des défunts. Pour plus de renseignements : Faire célébrer une Messe.

 

Inhumation ou crémation ?

L’Église a toujours privilégié l’inhumation à l’image de l’ensevelissement du Christ mort dans l’attente de la résurrection. Il convient donc de garder cette foi même si les rites ont changé et que la place de la mort s’est modifiée dans nos sociétés modernes. Aujourd’hui, une crémation n’est pas considérée comme un acte antireligieux sous certaines conditions : qu’elle ait lieu après les obsèques (sinon les obsèques se feront sans l’urne), que les cendres soient déposées dans un cimetière, que l’acte de crémation ne soit pas une négation de la foi.

 

L’accompagnement des mourants :

L’Eglise accompagne chacun de ses enfants jusqu’à l’heure de la mort. Elle témoigne de l’amour de Dieu jusque dans l’extrême fragilité et rend visite à ceux qui entrent dans la mort.

Le sacrement de l’onction des malades peut être reçu et donné en extrême-onction. Pour le bien spirituel du mourant, il est primordial d’appeler un prêtre avant le dernier soupir. Le prêtre interviendra au plus vite au chevet du mourant. En plus de l’onction sacrée, il donnera l’absolution et l’indulgence pour les péchés et si cela est encore possible la communion en viatique (Pain de Vie qui nous conduit à travers la mort vers la résurrection).  Pour rencontrer un prêtre.

 

 

 


 

 

© 2021 Communauté de Paroisses Saint-Jean-Bosco . All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.