Communauté de Paroisses Saint-Jean-Bosco

« Par cette onction sainte que le Seigneur, en sa grande bonté,

vous réconforte par la grâce de l’Esprit-Saint.

Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. » Rituel

 

Jésus nous montre l’amour de Dieu. Il est là lorsque nous nous sentons particulièrement menacés : quand notre vie est affaiblie par la maladie. Dieu veut la guérison de notre corps et de notre âme, il nous demande d’y croire et de reconnaître que le Royaume de Dieu arrive. Youcat 241

Jésus nous montrer que le ciel souffre avec nous quand nous souffrons. Il exhorte les disciples : « Guérissez les malades ! (Mt 8, 17), et il leur promet un pouvoir divin : En mon nom, ils chasseront les démons… ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien (Mc 16, 17-18). Youcat 242

Le sacrement de l’onction des malades apporte réconfort, paix et courage, et unit profondément le malade, dans sa situation précaire et de souffrance, avec le Christ, notre Seigneur, qui a connu nos angoisses, et qui a porté nos douleurs en son corps. Chez certains, l’onction des malades opère une guérison corporelle. Mais si Dieu veut rappeler quelqu’un à lui, il lui donne, par l’onction des malades, la force d’affronter les luttes de l’âme et du corps pour se préparer au dernier passage. Dans tous les cas, l’onction des malades offre la grâce du pardon des péchés.

Beaucoup de malades ont peur de ce sacrement et le repoussent jusqu’au dernier moment, parce qu’ils pensent que c’est une sorte de sentence de mort. C’est exactement le contraire : l’onction des malades est comme une assurance de vie. Tout chrétien accompagnant un malade devrait lui ôter tout sentiment de fausse peur. La plupart des malades en danger grave ont l’intuition à ce moment précis qu’il n’y a rien de plus important que de se configurer immédiatement et inconditonnellement à Celui qui a vaincu la mort, et qui est la vie : Jésus, notre Sauveur. Youcat 245

 

Qui peut recevoir le sacrement des malades ?

Tout catholique se trouvant dans un état de santé grave peut recevoir le sacrement de l’onction des malades.

On peut recevoir l’onction des malades plusieurs fois dans sa vie.

A cette occasion, on associe le sacrement de la réconciliation (la confession). Si le sacrement est reçu à l’heure de la mort, il est primordial de comparaître devant Dieu la conscience purifiée. Aussi, en cas de mort imminente, on peut appeler un prêtre à toute heure du jour ou de la nuit, que ce soit à domicile ou à l’hôpital.

 

Comment est célébrée l’onction des malades ?

Le rite essentiel consiste dans l’onction d’huile bénite faite sur le front et les mains des malades. Il peut être célébré dans l’église, au domicile ou au chevet du malade.

 

Je souhaite rencontrer un prêtre pour en parler

 


 

 

© 2021 Communauté de Paroisses Saint-Jean-Bosco . All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.